19806656

 

                         Si je vous dis film français, 19 millions d’entrées ou encore service après-vente, vous me répondrez naturellement : « Intouchables ». Sorti fin 2011 au cinéma, le succès retentissant se doit essentiellement au bouche à oreille.

L’histoire est simple : un jeune chômeur issu de banlieue devient l’assistant personnel d’un tétraplégique fortuné. Omar Sy surjoue le rôle, du pseudo délinquant. Enchainant les pitreries, de manière parfois grotesque (scène de la danse), l’acteur passe d’une émotion forte à une autre en un quart de seconde. Dommage, on en oublierait presque qu’il s’agit d’une histoire vraie. Francois Cluzet, lui, maîtrise parfaitement le personnage comme à son habitude.

Les trop nombreux clichés, dérangent franchement. La mère vivant seule avec ses 30 enfants dans un 2 m², et nettoyant les bâtiments des riches hommes d’affaires pour 15 euros par mois. . . Ou encore le jeune adolescent quasi forcé à dealer pour être « cool ». Un brin politisé tout ça, et c’est bien dommage pour un divertissement familial. Seul très bon point : la musique. Envoûtante et mélancolique, elle charme forcément. Le final sans surprise déçoit. Je m’en vais et je reviens. Bref, comment rallonger un film en toute simplicité.


Quand les français veulent jouer dans la cour des grands, ça donne ça. Pré nominé comme meilleur film étranger aux oscars, il ne passera pas le premier tour. D’accord je ne commenterais pas. Omar Sy aura malgré tout le César du meilleur acteur. Les César, vous savez cette cérémonie soporifique ou tout le cinéma français s’auto congratule. De plus voler le trophée à Jean Dujardin nommée pour « The Artist ». . . Je préfère m’arrêter là. Au final ce film aura permis d’exposer davantage le cinéma français à l’international, ce qui reste agréable à constater.

 

 

MA NOTE : 8 /20