0886978618726[1]

Pour ce premier article de l'année, j'ai naturellement choisi un artiste à l'univers unique et au nom de héros grec. Ycare sortait il y a moins d'un an, son second album intitulé « Lumière Noire ». Un disque rempli de poésie, de fantaisies et de mélodies entêtantes.

La première piste « Schizophrène » reste sans doute la meilleure ! Une chanson presque autobiographique à la rythmique envoûtante et séduisante. S'en suit le premier single extrait (premier vrai grand succès de l'artiste) « Lap dance ». Le titre séduit sans difficultés grâce à un tempo répétitif et efficace. Un titre cependant plus grand public que personnel. « J'me fous d’Hélène », elle, mal réalisée, offre un résultat final décevant mais pas catastrophique. Suit « Une vie » véritable ode à la vie quotidienne. Parfaitement construite, la musique est tout simplement magnifique. « S.E.EX » et « Le canard rose » se ressemblent étrangement, ce qui ne gâche en rien leurs grandes originalités. La première des deux a d'ailleurs été choisie comme second single. C'est bien sur le sexe qui est indirectement au cœur de ces deux pistes up-tempo ultra efficaces. « Confession » est une ballade plutôt simpliste, heureusement les paroles sauvent le tout ! La huitième chanson en duo avec Zula (Zu qui?) porte trop bien son nom. « Vite fait » nous offre ainsi une succession de sons pour la plupart identiques et les paroles sont vraiment trop faciles. Dommage pour ce premier duo officiel de l'artiste. « Rue princesse » livre des nuances électro qui vont étrangement très bien à l'artiste. Sans temps mort, nous sommes emportés sans nous en rendre compte ! « Un peu plus loin de toi » garde les mêmes repères, en légèrement moins violent. L'interlude de 35 seconde est sublime, mais bien sur trop courte . « Le rideau bleu » reste la sérénade qu'on attendait plus et qui se montre d'une rare beauté. Enfin la dernière piste rappelle un peu trop « Confession ».

La pochette simple et originale à la fois, dégage des nuances somptueuses. Le livret, lui, comporte plusieurs photos et montre que visiblement le jeune homme s'en est donné à cœur joie. C'est donc une galette presque parfaite auquel nous avons droit.

Malheureusement il ne s'est actuellement vendu qu'a un peu moins de 5 000 exemplaires d'après le site « purecharts ». Une honte quand on connaît le talent du jeune homme. Des textes et des titres travaillés, voilà ce que le public perd ! Il préfère largement des prêtres faisant des reprises ou des bretonnes à la tête en melon ! Juste grotesque . En attendant Ycare continuera à me compter parmi ses fans !

Mes coups de cœurs : « Schizophrene », « Une vie » et « Le canard rose »

 


MA NOTE : 16 / 20